La Devinière : un concert-lecture pour découvrir la maison d’enfance de François Rabelais

« Esbaudissez-vous, mes amours, et gaiement écoutez le reste : tout à l’aise du corps et au profit des reins ! »

A une portée d’arquebuse de Chinon, La Roche-Clermault abrite une demeure, La Devinière, qui fut la maison d’enfance de François Rabelais et qui replonge aujourd’hui les visiteurs dans le décor des Guerres Picrocholines. Le 5 mai prochain, les étudiants en master de Musicologie de l’Université de Tours feront revivre les textes de Maître François lors d’une lecture-concert suivie d’un temps convivial avec dégustation.

Le père de François Rabelais, Antoine, avocat au siège royal de Chinon et sénéchal de Lerné, possédait plusieurs propriétés dont La Devinière, à Seuilly, où François a pu passer ses premières années d’enfance.

Composée d’un logis bourgeois, d’un pigeonnier et de dépendances, cette « maison des champs » était l’endroit idéal pour donner naissance et élever les jeunes enfants loin des miasmes de la ville. C’est ainsi que la Devinière fut transformée en « maternité » à la naissance des aînés de François. La tradition veut que Rabelais y soit également né (en 1483 ou 1494). En tout cas, le lieu à marqué l’écrivain au point servir de cadre aux aventures de son géant Gargantua.

Dans son cadre rurale, la demeure, aujourd’hui transformée en musée, évoque puissamment l’écrivain, ses œuvres et son époque. Pour les amateurs de littérature et d’histoire, c’est un pèlerinage obligé en Touraine.

Musée Rabelais de La Devinière
Concert-lecture le samedi 4 mai 2019 à 15h
Tarifs habituels du musée
Pour les étudiants de l’Université de Tours tarif unique : 1,50€

Accueil du public assuré toute l’année, sauf  le 1er janvier, le 25 décembre, les mardis dans la période du 1er octobre au 31 mars.
► 1er avril – 30 juin : 10 h – 12 h 30 et 14 h – 18 h
► 1er juillet – 31 août : 10 h – 19 h
► 1er – 30 sept. : 10 h – 12 h 30 et 14 h – 18 h
► 1er oct. – 31 mars : 10 h – 12 h 30 et 14 h – 17 h (fermé le mardi)
Dernier billet vendu 30 min avant la fermeture du musée